Clôture du Festival avec Baba Zula et Imam Baildi

08/11/2016

NUIT DE CLÔTURE Imam Baildi / BaBa ZuLa

Imam Baildi
[Grèce] Rebetiko Fusion 

C’est dans le port du Pirée que s’est cristallisé il y a un siècle le rebétiko, une musique des marges, parfumée à l’ouzo et au tabac froid. Ces blues craquants sont la matière première d’Imam Baildi, un groupe qui sait, à grands coups de samples et de tchatche, exhumer leur réjouissante vitalité.

BaBa ZuLa
[Turquie] Rock Psyché

Plus qu’un port, Istanbul est un pont jeté entre l’Europe et l’Asie. Les truculents membres de Baba Zula l’empruntent en tous sens, une derbouka, un saz (le luth turc à long manche) et un sampler sous le bras. De cette improbable collision d’instruments nait un fascinant dub oriental, que des chamanes à moustaches étirent à l’infini et qu’une danseuse vient ponctuer de ses coups de rein.
Immanquable !

Nouvel album le 30 septembre "Do not obey" chez Milan Music. 

DJ Click pour finir la soirée !

Coproduction Dionysiac Tour, DuNose Productions, Naiade Production et Petit Bain.

A partir de 00H.

A partir de 21h30 : soirée dans le restaurant de Petit Bain avec le Kif Orkestra, en partenariat avec le festival Jazz N’Klezmer.

"Babel Med est un grand marché des musiques du monde, un moment convivial ou l'on croise nos amis, nos partenaires, nos clients, tous là pour faire entendre le plus possible la musique. Dans chaque allée ça business dur mais pas que. Pendant 3 soirées 30 groupes se produisent en show case. Je voulais voir Baba Zula, Dj Ipeck, Jewish Monkey's et d'autres, mais Baba Zula surtout (et Ipeck, géniale). évidement dans le noir on s'est retrouvé côte à côte avec Kamel Dafri directeur du festival Villes des Musiques du Monde. On se connait bien et on a rit de la coïncidence, Alors on s’est promis de faire ce concert ensemble à Paris à Petit Bain. Cette soirée qui va durée tard dans la nuit. Pour Kamel c’est le concert de clôture du festival. Pour moi, c’est le second concert. C'est un relais entre un festival du 9.3,  qui se joue partout dans la région, et quelques dates à Paris , prolixe, magique et l'autre jazz'n'klezmer, plus parisien, plus petit, ou l'on écoute les musiques juives de l'est et d'orient, le jazz et d'autres courants du monde... C'est ce qui nous plait, de mêler les ailleurs ici et les musiques de nos mondes."


 Laurence, Kamel
Clôture du Festival avec Baba Zula et Imam Baildi (c) _TassosVrettos

Retour