samedi 12 novembre 2016 • Minuit

Clôture du Festival avec Baba Zula et Imam Baildi

 A partir de 21h30 : soirée dans le restaurant de Petit Bain avec la Fanfare Klezmer d'Ile-de-France, en partenariat avec le festival Jazz'N'Klezmer.

Dj set pour finir la soirée en beauté !

* Coproduction Dionysac Tour, DuNose Productions, Naïade Productions et Petit Bain. 

Sortie nationale de l'album "Do NOT Obey" (Milan Records/Universal)

 

TIMETABLE :
 
21h30 : Kif Orkestra - ancienne "Fanfare Kif" dans le restaurant de Petit Bain
 
23h30 : Ouverture des portes
 
00h00 : concert de Imam Baildi suivi de BaBa ZuLa
 
puis Professeur Sekouss' - DJ set jusqu'à 5h30 !

Retour

Baba Zula

Rock Psyché

Baba Zula (c) Droits réservés

Plus qu’un port, Istanbul est un pont jeté entre l’Europe et l’Asie. Les truculents membres de Baba Zula l’empruntent en tous sens, une derbouka, un saz (le luth turc à long manche) et un sampler sous le bras. De cette improbable collision d’instruments nait un fascinant dub oriental, que des chamanes à moustaches étirent à l’infini et qu’une danseuse vient ponctuer de ses coups de rein. Immanquable !

Murat Ertel (Electric Saz, Electronic Sounds, Vocals)
Levent Akman (Electronic Sounds, Wooden Spoons)
Özgür Çak?rlar (Percussion)
Melike ?ahin (Vocals, Back Vocals)
Periklis Tsoukalas (Electric oud)
Bahar Sarah (Dancer)
Nourah (Dancer)

 

Retour

Imam Baildi

Rébetiko Fusion

Imam Baildi (c) Tassos Vrettos

C'est dans le port du Pirée, à quelques kilomètres au sud-ouest d'Athènes, que s'est cristallisée l'une des formes musicales les plus représentatives de la Grèce moderne : le rebétiko. Apparue au lendemain de la première guerre mondiale, à l'occasion de la « grande catastrophe », le rapatriement brutal d'un million et demi de Grecs qui s'étaient installés sur la cote turque, cette musique des marges, parfumée à l'ouzo et au tabac froid, a donné naissance à quelques-uns des chants les plus poignants jamais entendus sur les rives de la Méditerranée. Ces enregistrements craquants sont la précieuse matière première d'Imam Baildi, un groupe fondé par Orestis et Lysandros Falireas. Les deux frères ont commencé par les remixer, puis les ont portés sur scène avec un groupe élargi, notamment complété par la chanteuse Rena Morfi et le rappeur d'origine nigériane (mais tout aussi grec que ses compères) MC Yinka. Aujourd’hui, les compositions du groupe accompagnent une nouvelle période troublée sans jamais perdre de leur réjouissante vitalité. 

 

 

Retour