samedi 5 novembre 2016 • 20h30
Boxing Beats Aubervilliers 41 Rue Lecuyer 01 48 36 34 02

Rejoindre sur Facebook

Gala Boxing Beats

GALA BOXING BEATS : Saïd Benajem fait parti des boxeurs les plus talentueux des années 1990. Il dirige la salle Boxing Beats de mains de maître, du noble art avec de fortes convictions éducatives.

* En partenariat avec la salle de boxe Boxing Beats et avec la complicité de Jean-Luc Marty.


Retour

Spectacle Debout Se relever / Kivuko Compagnie

Danse

Spectacle Debout Se relever / Kivuko Compagnie (c) Anne Girard

Mohammed Ali s'est éteint. En juin, le boxeur, qui avait été une icône flamboyante de la lutte pour la reconnaissance des droits des Afro-Américains, a perdu son dernier combat contre une forme sévère de maladie de Parkinson, diagnostiquée dès 1984. Il n'a pourtant pas cessé d'éblouir ses admirateurs. La chorégraphe franco-américaine Christina Towle et son confrère congolais Faustin Linyekula s'inspirent du combat mythique qui l'a opposé à George Foreman à Kinshasa en 1974 pour organiser la confrontation de la danse contemporaine avec la boxe. Un spectacle à la fois poétique et physique, aussi direct qu'un crochet du droit, aussi frappant qu'une formule du champion disparu…

Retour

Suivi par

Un hommage à la boxe et musique cubaine avec El Elegante y su 9x3 Rumba

Rumba cubaine

Un hommage à la boxe et musique cubaine avec El Elegante y su 9x3 Rumba (c) Heber Argus

La Rumba est différente du vieux "son" traditionnel  ou de la Salsa plus New Yorkaise. Elle est historiquement liée aux anciennes plantations sucrières et à l’esclavage. Puis à la poussière des carrefours, aux cours anciens solares nichés au cœur des villes où vivaient de manière communautaire, à l’époque de Battista, domestiques noirs, dockers, ou Blancs les plus pauvres. Trop dépendante des périphéries urbaines, des quais portuaires, des cours, où son chant s’improvisait sur le mode du drame, de la jalousie amoureuse, du fait divers social. Trop dansée : à l’Africaine, à la sévillane, à l’imagination du moment.  Une musique de vie. D’instant pur. Incandescent.

C’est cela ce que raconte la rumba. Grâce à la dimension musicale qui est la sienne. Une économie de moyens : clave, tambours, chants qui la voie s’installer où bon lui semble. Une culture de la syncope, du temps en l’air, renvoyant à des géographies africaines ( congo et yoruba), et andalouses. Une polyrythmie savante à l’œuvre entre tumbadoras.

Voyages obligés ou non, la Rumba s’est déplacé ici même, dans nos périphéries. En Seine Saint Denis,  nous la programmons depuis quatre ans lors du Festival des Villes des Musiques du Monde. Elle est devenue une véritable musique du sol, ainsi que nous nommons ces musiques venues d’ailleurs qui se sont installées ici, se jouent d’ici, et par un renversement totalement poétique nous renvoient là bas.

Les membres d'EL ELEGANTE y su 9X3 RUMBA sont des musiciens ou chanteurs dont le parcours artistique a commencé dans leur pays d’origine pour se continuer en France. Tous figurent parmi les meilleurs musiciens rumberos présents en Europe. Et Gustavo Charo Vinent ( El ELEGANTE) est considéré comme le seul véritable chanteur de rumba sur notre territoire.  Entendez qu’il n’est pas juste un bon interprète de la rumba, il est la rumba. Celle du bas des pentes de Santiago de Cuba, qu’il a nourri de ses rencontres avec les cultissimes munequitos de Matanzas, la familia Aspirina a Regla ou Guanabacoa, et tant d’autres...

La composition du 9X3 RUMBA raconte la diversité humaine de notre territoire. Cubaine, bien sûr, mais aussi antillaise, française, africaine, et même hollandaise… Tous jouent, chantent et dansent une sorte d’archipel musical, totalement contemporain -

Au delà du genre purement rumba,  la dimension afro cubaine et ses religions ( tambours bata pour le rituel de la Santeria, chants a capella pour l’Arara …) donne toute sa place culturelle au groupe d’El ELEGANTE y su 9X3 RUMBA dans la décennie dédiée aux afro descendants par l’UNESCO. Le danseur formé au théâtre national de la Havane, Oscar Hernandez, en possède tous les codes.

Aujourd’hui, la fabrique orchestrale initiée par le Festival des Musiques du Monde se professionnalise artistiquement en étant programmée cette d’année, à Bondy le 16 octobre  et à Aubervilliers le 5 novembre.

 

 

 

Retour