mardi 29 octobre 2019

Camel Zekri, Bartok, de Budapest à Biskra

#Créationmusiquetraditionnelle #Classique #Jazz

Camel Zekri, Bartok, de Budapest à Biskra

Quelques mois avant que n'éclate la Première Guerre Mondiale, Béla Bartók est passé par Biskra, éblouissant oasis algérien dont la proximité avec le désert fascinait alors bien des voyageurs. Séduit lui aussi, le compositeur hongrois y a enregistré les riches harmonies de musiciens locaux et s'en est inspiré pour écrire au plus fort du conflit un Quatuor à cordes doté d'une force mystérieuse. Parce qu’il est originaire de Biskra, parce qu’il a également une formation classique, Camel Zekri se devait d’écrire les derniers chapitres de cette singulière histoire. Sur scène, il en réécrit d'abord les premiers lignes, avec l'Ensemble Diwan Chekwa, quintet traditionnel mené par la mezwed, la piquante cornemuse des confins du Sahara. Puis il cède la place au Quatuor Béla, pour qu’il parcoure les partitions du disciple de Liszt et de Brahms qui fait aujourd’hui figure de pionnier des musiques du monde. Enfin, Camel Zekri revient flanqué de deux guitaristes, Serge Teyssot-Gay et Olivier Benoît, et du saxophoniste hongrois Akosh S., pour improviser une relecture contemporaine des rythmes premiers. Les mélodies de l’oasis rebondissent ainsi d’une rive à l’autre et traversent les époques, affichant au passage une insolente jeunesse, signe d’immortalité.

Retour

Infos

En partenariat avec Les Arts Improvisés et Le Studio de l’Ermitage.