samedi 10 novembre 2018 • 20h30
L'Embarcadère Aubervilliers 5 rue Edouard Poisson 01 48 36 34 02

Rejoindre sur Facebook

Winston McAnuff & Fixi / 1ère partie Eden Fight

[Jamaïque] Reggae

Winston McAnuff & Fixi / 1ère partie Eden Fight (c) Bernard Benant

« Ne reste pas assis là, à attendre Obama » serine Winston McAnuff sur son nouveau single... Même s'il est le fils d'un pasteur, le chanteur jamaïcain ne croit pas aux hommes providentiels. Il le chante d’ailleurs d’une voix pressante : il ne croit qu'à la détermination et au courage. Lui-même a pris son destin en main et a quitté son île, après trois décennies d'une carrière en demi-teinte, perturbée par la piraterie, pour s'installer à Paris au début de ce siècle. Il y a rencontré une cohorte de jeunes musiciens fascinés par son parcours, dont François-Xavier Bossard, alias « Fixi », accordéoniste fantaisiste évadé de Java (le groupe de rap-musette, pas l’île indonésienne). Voilà maintenant plus de 10 ans que les deux amis collaborent et jamais ils ne se sont répétés. Leur nouvel album, Big brothers, élargit encore les contours de la Jamaïque en ajoutant pianos cubains, chœurs gospels et autres notes d’harmonica au groove incandescent venu de Kingston. Le 10 novembre, lorsque Winston McAnuff entonnera « Ne reste pas assis là », il n’aura pas à le répéter longtemps, la salle entière sera debout.

Retour

1ère partie

Eden Fight

[France] Reggae

 Eden Fight (c) Ohxi Genes

Les Amérindiens Caraïbes appelaient la Guadeloupe « Karukera », « l'île aux belles eaux ». Cette appellation à la fois poétique et politique a connu une seconde vie au milieu des années 90 grâce à un collectif d'artistes de la sphère reggae, le Karukera Sound System. Comme Admiral T, Eden Fight en est issu. Il suit pourtant sa propre voie, qui le mène vers un reggae sophistiqué, naturellement tourné vers quelques maîtres jamaïcains (Yami Bolo, Black Uhuru…) mais également ouvert à des rythmiques africaines, comme celles du mbalax sénégalais. Le tout chanté en anglais d’une voix de soie, d’une grande justesse. A découvrir !

Retour