dimanche 15 octobre 2017 • 15H
Palais de la Porte Dorée Paris Palais de la Porte Dorée. 293, avenue Daumesnil
Entrée
libre

Rejoindre sur Facebook

Voyage Musical avec Titi Robin, 93 Super Raï Band et des amateurs

[France] Fanfares

Voyage Musical avec Titi Robin, 93 Super Raï Band et des amateurs ©LouisVincent

« Il y a beaucoup d'énergie dans l'équipe, un grand plaisir à jouer ensemble ; ça se sent ». Joint au téléphone, Titi Robin est visiblement enchanté de la collaboration que lui a suggérée Villes des Musiques du Monde : retravailler une partie de son répertoire avec les musiciens amateurs du 93 Super Raï Band. Les morceaux à reprendre ont été choisis avec soin, en fonction du très vaste ensemble – 40 interprètes ! – qui va l’entourer sur scène. « Il fallait qu’ils puissent être orchestrés pour une formation qui est à cheval entre la fanfare et un orchestre aux instruments très différents : il y a plusieurs accordéons, des guitares, des flûtes, des clarinettes, bien sûr des trompettes, des percussions... ». Commencée l’hiver dernier, l’expérience porte des fruits si beaux qu’ils surprennent même le principal intéressé : « Ce qui est intéressant, c'est que cela apporte une couleur toute nouvelle à mon répertoire » confie le guitariste, oudiste et buzuquiste. « C'est un plaisir d'entendre ces morceaux différemment ». Un plaisir qui ne tardera pas à être partagé par le public…

Retour

Titi Robin - Rebel Diwana

[France] Projet électrique

« J'avais envie aussi de traiter de la violence du monde, des métamorphoses de nos pays et de pays qui m'influencent. J'avais besoin d'une certaine force sonore » explique Titi Robin au moment de présenter son nouveau projet. Pour la première fois, le guitariste, oudiste et buzuquiste des bords de Loire fait appel à des instruments électriques. « D'habitude, les instruments que j'amène sur scène sont filtrés par des micros, par un système d'amplification, avec plus ou moins de bonheur » reconnaît-il. « Là, il y a une cohérence entre ces instruments et les scènes d'aujourd'hui. Je me suis dit qu'il fallait utiliser ces outils sans rien céder, sans renoncer à mon propre langage esthétique. Je voulais qu'il y ait un style de batterie, un style de basse qui naisse de ma musique, pour que ce ne soit pas du tout un collage, pas du tout une fusion. Moi, ça me permet d'avoir la même puissance de feu - si je puis dire - que les musiques anglo-saxonnes, qui sont nées avec l'électricité, qui ont cette évidence que nous n'avons pas toujours quand on arrive avec un oud ou un buzuq et qu'on essaie de coller un micro devant ». Cette énergie canalisée, Titi Robin la met au service de longues lignes mélodies qui n’ont rien perdu de sa subtilité et d’une poésie, lue et chantée, d’une terrible actualité. Une révolution est en cours !

Retour

Infos

Entrée Libre

Retrouvez dès 14h30 le 93 Super Raï Band en concert.

Rebond du projet du 7 mai 2017.  

En partenariat avec le Conservatoire de Bobigny.