Fanfares en piste au Bourget

21 novembre 2017

Les fabriques orchestrales junior, le saxophoniste de jazz Bruno Wilhelm les décrit comme un « projet artistique mais aussi politique qu'à initié Villes des Musiques du Monde dans 5 villes de Seine-Saint-Denis». « Il s'agit d'apprendre la musique directement en formation orchestrale » explique-t-il. « A l'intérieur de ce projet, il y a un collège qui donne des résultats que, dans nos rêves les plus fous, on n'aurait pas imaginés. En deux ans, des jeunes qui n'ont jamais fait de musique auparavant jouent un répertoire de 10 ou 12 morceaux. C'est incroyable ! On n'aurait pas parié un centime là-dessus. » Le directeur musical de ces fabriques, ainsi que de Cap To Nola, une fanfare adulte dédiée elle aussi au répertoire cuivré de la Nouvelle-Orléans, précise « Ce qui est important, dans ce projet, c'est la manière dont cette musique impacte la vie des gens qui y participent, des gens autour aussi, ceux qui ont un membre de leur famille ou un voisin qui jouent dans cet orchestre ». Avec ce rassemblement de trompettes, de trombones et de tubas de toutes tailles, l’impact ne peut être que colossal.

21 nov 2017

21 nov 2017

21 nov 2017

21 nov 2017

21 nov 2017

21 nov 2017

21 nov 2017

21 nov 2017

21 nov 2017

21 nov 2017

21 nov 2017

21 nov 2017

Retour