17ème édition

Ports, passages, passeurs...

17ème édition

Notre port d'attache, depuis bientôt vingt ans, c'est la Seine-Saint-Denis*, un grand port... De là nous rayonnons, là nous accueillons. Dans les ports, les marchandises s'échangent, individus, communautés et cultures se croisent, changent... Ce sont des lieux de départ, d'arrivée, de circulation, des abris, des lieux de vie intense.

Le « portus » en latin – qui vient du grec - c'est aussi le passage, c'est à dire le lieu qui permet de passer d'une vallée à l'autre, d'un espace à l'autre, d'une culture à l'autre, d'une réalité à l'autre, d'une période à l'autre.

Et pour passer il faut souvent des « passeurs ». C'est le rôle que nous nous sommes assigné : passeurs de musiques, de danses, de chants, de cultures, d'émotions, passeurs passionnés et  responsables, autant que possible... 

Dans un monde où la mondialisation c'est aussi la « déportation », le changement de port contraint, la fermeture des voies portuaires sécurisées, des routes, des passages protégés, des abris, où sont jetées sur les routes et à l'eau des populations entières, il devient urgent de reconstruire des ports, des centres de connaissance et de reconnaissance, des havres de fraternité...

Souhaitons nous d'arriver à « bon port »...

André Falcucci - Président de l'association Villes des Musiques du Monde

 * Aujourd’hui le festival s’étend de la Seine-Saint-Denis au Grand Paris, avec les villes de Paris (75), Limours (91) et Gennevilliers (92).