Prix Musiques d'ICI

 Prix Musiques ICI banniere

Certains artistes remplissent les plus grandes salles de France sans jamais que leur nom ne soit prononcé sur les radios nationales. D’autres jouent chaque semaine dans l’arrière-salle d’un café différent sans le soutien d’un producteur. Ils ont en commun ce qui vaut mille fois mieux que l’appui des médias ou d’une maison de disques : un public. Dans un vertigineux jeu de miroir, de vastes communautés culturelles se reconnaissent en effet en eux. Qu’ils se définissent comme d’origine haïtienne, congolaise ou kabyle, voire portugaise ou polonaise (pour ne rien dire des Bretons ou des Basques, pareillement concernés), ces groupes constituent notre société, au même titre que, par exemple, les groupes de supporters de football ou d’adeptes de la danse classique. Les refrains qui les unissent sont le plus souvent des « musiques d’ici ».

Elles viennent parfois de loin mais ont poussé à l’ombre de nos cités. Pour les mettre en lumière. Un patient travail de détection à travers toute la France a permis de sélectionner 8 formations. Toutes bénéficient d’un accompagnement, d’une invitation à jouer au festival Villes des Musiques du Monde et enfin les 4 lauréats, d’un accompagnement et d’une belle diffusion à travers le pays. Et peut-être un jour leur nom résonnera-t-il sur une radio nationale…

Pour plus d'informations :
Le site du Prix des Musiques d'Ici

Suivez les actualités !
La page Facebook du Prix des Musiques d'Ici

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prix des Musiques d'ICI - 2ème édition

50 groupes présélectionnés à travers 6 Régions : Ile-de-France, Normandie, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Occitanie, Auvergne Rhône Alpes, Bretagne.

Sélection par un jury national de 6 finalistes qui ont joué à Paris pendant le festival Villes des Musiques du Monde. Un jury final et international a désigné 3 lauréats : Walid Ben Selim, Germaine Kobo & Bella Lawson, Edgar Sekloka. Ils bénéficient d’une aide à la diffusion, d’un accueil en résidence et d’un accompagnement média.

 

 Les trois groupes couronnés sont :

 

- Walid Ben Selim [Occitanie]

Artiste franco-marocain, Walid Ben Selim, s’est d’abord imposé au Maroc en 1999/2000 au sein du groupe Thug Gang formé avec Widad Broco, première rappeuse du pays. A son arrivée à Perpignan en 2002 il fait le pont entre rap et rock métal et découvre la poésie orientale. Créé en 2016/2017, le projet Orient Express combine sonorités du monde, textes personnels et poésies orientales. Dans la lignée du projet Orient Express, Walid Ben Selim tourne aujourd’hui avec une création autour des œuvres poétiques de poètes arabes dont Mahmoud Darwich, Ahmad Matar et  Nizar Qabbani accompagné de Widad Broco (machine et chant) et de Nidal Jaoua au qanoun. Le groupe a déjà tourné en Europe, au Moyen Orient et au Maghreb.

 

- Germaine Kobo & Bella Lawson [PACA]

Artiste belge d’origine congolaise, née à Kinshasa et adoptée à l’âge de 2 ans par un couple belge, Germaine Kobo grandit à Bruxelles et dans le Jura, coupée de ses racines congolaises. En 2009, elle crée le groupe Aquarelle intime entre rock et chansons suivi en 2013, de Lombe puis du single Rhinocéros en 2016 sorti chez Lad Records et enfin l’EP Moundele (blanche en lingala) en 2017 aux sonorités électro. Avec Bella Lawson, jeune chanteuse percussionniste d’origine togolaise, elles créent un duo de choc vocal et instrumental (Kalimba, percussions africaines, calebasses, kamélé n’goni, balafon) et un style afro-électro qu’elles définissent comme de l’afro punk tribal.

 

- Edgar Sekloka [Ile-de-France]

Auteur, rappeur, chanteur, poète urbain des temps modernes, Edgar Sekloka est un artiste alto séquanais d’origine camerounaise et béninoise. En 2008 il fonde avec Gaël Faye le groupe Milk Coffee and Sugar, sort en 2015 un premier EP solo Ici / Là-bas qui explore différents univers et avec le soutien des cinémas MK2 réalise entre 2016 et 2017 Chaplinesques, un cycle de 7 ciné-jams sur des courts-métrages de Chaplin, Après une première résidence en février 2018 au Tamanoir, il développe son spectacle Musique noire, un projet culturel alliant musique et création audiovisuelle, inspiré du roman d’Alice Walker Les identités pourpres où il explore blues, sébéné, zouk, et folk. Edgard Sekloka est également l’auteur de deux romans, Coffee sorti en 2008 et Adulte à présent en 2011 (Editions Sarbacane) ainsi que de Tite Chose, un recueil de poèmes publié par Carnet-Livres.

 

 

Les 6 finalistes 2018 

- Alchimix [Occitanie]

Théo Poizat (percussionniste, joueur de Hang et de Guimbarde), Selim Sami (joueur de Guembri et chanteur) et Mic Lee (Human Beat Boxeur), signent un métissage musical entre les fréquences basses du Guembri, les envolées mélodiques et percussives du Hang et les rythmes explosifs du Human Beat Box.

 

- Walid Ben Selim [Occitanie]

Artiste marocain adepte de rap-métal oriental, Walid Ben Selim réunit Jiang Nan, joueuse de ghuzeng (cithare chinoise) et le oudiste et sonneur breton Florian Baron en combinant sonorités du monde, samples, textes personnels et poésies de Mahmoud Darwich, Ahmad Matar, Nizar Qabbani ...

- Germaine Kobo & Bella Lawson [PACA]

Germaine Kobo, propose un style entre électro et musiques africaines et des textes qui parlent des femmes d’aujourd’hui. Elle se produit en duo avec Bella Lawson, chanteuse et percussionniste Togolaise. Ensemble, elles jouent de la Kalimba, des percus¬sions africaines, calebasse, kamélé n’goni, balafon.

- Edgar Sekloka [IDF]

Auteur, rappeur, chanteur, poète urbain des temps modernes, Edgar Sekloka est un artiste altoséquanais d’origine camerounaise et béninoise. Son spectacle « Musique noire » aborde les notions d’identité et de soumission, composé d’un répertoire musical confrontant l’ici et le là-bas, et prenant racine dans le blues, le sébéné, le zouk, le folk.

- Moonlight Benjamin [Occitanie - IDF]

La puissante et inédite fusion entre les mélodies et rythmes vaudou de la Caraïbe, et le blues rock US des 70’s ; le choc entre la voix puissante et révoltée de Moonlight et la tension des guitares saturées … La transe vaudou sous une forme inédite et détonante.

 

 

 

 

Edition 2017
Les 5 groupes couronnés :


- Paul Wamo

Provence-Alpes-Côtes-d'Azur


- Magou Samb et Dakar Transe

Île-de-France 


- Le Projet Schinéar

Auvergne-Rhône-Alpes 


- Nirmaan

 Bretagne


- Serkan Uyar

Normandie

  

 

Les Partenaires :

Le Collectif Musiques et Danses du Monde en IDF avec le soutien
de, la Fédération des Acteurs de Musiques et Danses Traditionnelles
(FAMDT) et l'Institut Français, avec le festival Au Fil des Voix et la fondation Orange.
Des Capteurs et Passeurs à travers 6 Régions : Ile-de-France,
Normandie, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Occitanie, Auvergne Rhône Alpes, Bretagne.