dimanche 16 octobre 2011 • 17h30
Cinéma l'Ecran Saint-Denis Place du Caquet 01 49 33 66 88
Entrée
libre

SAMIRA BRAHMIA / YASMINA ADI

SAMIRA BRAHMIA / YASMINA ADI

Venue de la scène pop-world algérienne, elle jongle depuis l\'enfance avec les cultures. D\'esprit nomade, elle abolit autant les frontières des genres que celles des lieux. Elle tisse les ponts entre les temps et les espaces géographiques : la tradition et la modernité et l’ici et l’ailleurs… Cette cohorte de styles forme une troublante mosaïque populaire.

Artiste qui fait également partie du projet Barbès Café.

fr-fr.facebook.com/pages/Samira-Brahmia/332721961547

www.myspace.com/samirabrahmia

www.youtube.com/watch?v=X-_IsikKYkU


“17 octobre 1961 “ de YASMINA ADI / Première partie / A 15h

Ici on noie les algériens – 17 octobre 1961 de Yasmina Adi

France, 2011, documentaire, 1h30

A l\'appel du Front de libération nationale (F.L.N.), des milliers d\'Algériens venus de Paris et de toute la région parisienne, défilent, le 17 octobre 1961, contre le couvre-feu qui leur est imposé. Cette manifestation pacifique sera très sévèrement réprimée par les forces de l\'ordre.
50 ans après, la cinéaste met en lumière une vérité encore taboue. Mêlant témoignages et archives inédites, histoire et mémoire, passé et présent, le film retrace les différentes étapes de ces événements, et révèle la stratégie et les méthodes mise en place au plus haut niveau de l’Etat : Manipulation de l’opinion publique, récusation systématique de toutes les accusations, verrouillage de l’information afin d’empêcher les enquêtes…

« J’ai eu l’idée de ce film, lors de la préparation en 2007, de mon précédent documentaire, L’Autre 8 mai 1945 – aux origines de la guerre d’Algérie. Ce film rappelait qu’en Algérie, lors du défilé célébrant la victoire contre l’Allemagne nazie, les algériens avaient revendiqué leur indépendance. La répression fit des milliers de victimes. Lors des projections de ce film en France et à l’étranger, le public faisait naturellement le lien entre ces évènements et ceux d’une autre répression oubliée, celle de la manifestation d’Algériens à Paris, le 17 octobre 1961. Les questions fusaient. Absente des manuels scolaires, cette histoire fut d’abord étouffée puis simplement ignorée pendant de nombreuses années.

Au cours de mon travail préparatoire, j’ai pu obtenir toutes les dérogations nécessaires pour consulter les archives (de la Préfecture de police de Paris, des Archives nationales…). Ce travail de recherche m’a permis de trouver une matière exceptionnelle. De très nombreux documents inédits (rapports, enregistrements sonores, films, photos) permettent d’apporter un nouvel éclairage sur ces évènements. » Yasmina Adi

Projection du film suivie d’un débat avec la réalisatrice.

Sortie nationale le 19 octobre 2011

90 min – 35 mm – 1,85 – 5.1 – couleur – France – 2011

www.dailymotion.com/video/x7ddr3_yasmina-adi-l-autre-8-mai-1945_shortfilms

Retour