samedi 12 juin 2021 • 17H00
Le Point Fort d'Aubervilliers Aubervilliers 174 avenue Jean Jaurès

Rejoindre sur Facebook

Rock the Casbah : Orchestre National de Barbès + Temenik Electric + Duoud

L'Orchestre National de Barbès

L'Orchestre National de Barbès

Malgré un nom moqueur, qui raille les ensembles officiels, l'Orchestre National de Barbès est vite devenu une institution, le genre de groupe qu'il faut avoir vu en concert au moins une fois dans sa vie. Fondé par une bande d'amis en 1995, son premier disque était un enregistrement live : une époustouflante explosion d'énergie, un ouragan alimenté par des percussions irrésistibles et des refrains exaltés. Ce big band bariolé sait en effet marier les tempos les plus festifs du Maghreb au reggae, au funk ou au rock. Un quart de siècle plus tard, sa recette n’a pas changé. Quelques membres de l’équipage originel ont quitté l’embarcation mais elle reste pilotée par ceux qui l'ont mise à l'eau, comme le bassiste et compositeur Youcef Boukella, originaire du quartier de Belcourt à Alger, le chanteur et percussionniste Kamel Tenfiche, passeur de rythmes jamaïcains, le claviériste et chanteur Taoufik Mimouni, plus porté sur les cadences marocaines, ou Ahmed Bensidhoum, percussionniste et choriste à la voix chaude. La formation qui porte le nom d'un quartier populaire de la capitale incarne en fait l'âme de toutes les cités métissées de l’hexagone. Justement, elle dévoile cet automne les premiers titres de son prochain album au cours de cette série de concerts placés sous le signe de la « Douce France »… Soyez les premiers à les entendre !

Retour

Temenik Electric

Temenik Electric

Avec Rachid Taha et la Mano Negra pour modèles, Temenik Electric façonne depuis une dizaine d’années une version marseillaise du rock en arabe. Aussi cosmopolite et changeant que la cité phocéenne, le groupe combine écriture pop et lumières de la rive sud de la Méditerranée, instillant la transe orientale au cœur des plus solides rythmiques anglo-saxonnes. Sur scène, tandis que Mehdi Haddjeri chante d’une voix grave, profondément éloquente, percussions et guitares se font face, rivalisent, avant de fusionner. Comme une vague, l’électricité déferle puis reflue, laissant place aux chuchotements du chanteur, à ses moments d’introspection. « Il y a plus de tout : plus d’arabitude, plus de rock’n’roll... » s’enthousiasme Mehdi lorsqu’on lui demande de présenter l’album que la formation publiera en 2021. Ses prochains concerts vont bénéficier de cette excitation : attendez-vous à encore plus d’énergie, encore plus de passion et, au final, encore plus de plaisir !

 

 

Retour

Duoud

Duoud

1 oud + 1 oud = Duoud. L’équation est simple, trop peut-être pour de tels esthètes. Le premier oud est en effet tenu par Mehdi Haddab, un musicien né en Algérie, installé dans les années 90 à Paris, où sa précision rythmique et son sens de l’improvisation lui ont permis de créer l’éphémère mais marquant trio Ekova, de dialoguer avec le bluesman d’ici Rodolphe Burger et de lancer la fusée Speed Caravan, groupe de rock oriental stratosphérique. L’autre oud repose entre les mains de Smadj, encore que « reposer » ne soit pas le terme qui convient le mieux pour décrire le jeu de Jean-Pierre Smadja, musicien d’origine tunisienne féru d’expérimentations électroniques. Depuis 20 ans, les deux oudistes écrivent ensemble le présent et l’avenir de leur instrument, enrichissant constamment l’équation de nouvelles données, comme la saturation électrique qui taraudait leurs premiers essais et les ritournelles pour pistes de danse entendues plus récemment. Dans quel bois exotique sera taillé leur très attendu prochain album ? Il faudra, pour le savoir, venir les écouter…

Retour

1re partie : Kohhen El Kef

1re partie : Kohhen El Kef

Kohhen El Kef signifie en arabe "les oracles du Kef", cette dernière étant une ville située au Nord-Ouest tunisien. Il s'agit d'un projet de chansons en arabe, principalement dialectal tunisien. Les textes de ces chansons sont ancrés dans un paysage poétique nord-africain et arabe. Musicalement, le projet trouve son inspiration dans des styles anglo-saxons (pop-rock , folk, psychédélique, lo-fi) avec une influence manifeste des musiques orientales (musiques indo-pakistanaises et arabes). 

Retour

1re partie : 93 Super Raï Band

1re partie : 93 Super Raï Band

Première née des fabriques (créée en 2008), le 93 Super Raï Band poursuit sa belle aventure artistique et humaine depuis 13 ans : 25 musiciens aficionados des mélopées et rythmes du Maghreb entoure Patrick Touvet (trompette), Samir Inal (percussions) et Mehdi Chaïb (sax soprano), leaders du groupe Fanfaraï. Ils revisitent les standards des musiques du Maghreb en mêlant habilement cuivres et percussions traditionnelles, saupoudrées d'influences jazz…

Retrouvez le 93 Super Raï Band sur Facebook ! 

Retour

À boire et à manger

Infos

Merci à tous.tes de respecter quelques règles élémentaires :

 
- Les personnes de plus de 11 ans doivent porter un masque
L'organisateur se réserve le droit de vous refuser l'accès si vous n'en avez pas,
- Merci de respecter les distanciations physiques entre chacun.e, même en plein air,
- Merci de vous laver les mains régulièrement. Du gel hydro alcoolique sera mis à votre disposition.

Ces informations sont susceptibles d'être modifiées en fonction de l'évolution du contexte sanitaire. C'est en respectant ces quelques règles que nous pourrons continuer à faire la fête ensemble !