La Cité des Marmots 2016 avec la Cie Rassegna

Le 16 ème festival Villes des Musiques du Monde, placé sous le signe de l’Andalousie, s’est achevé en novembre dernier, après quatre semaines de «fiesta» et de «convivencia»... d’une ville à l’autre de la Seine-Saint-Denis et à Paris. Mais l’histoire ne se termine pas là ...

 Nous passons le relai à La Cité des Marmots, un parcours musical et éducatif de découverte des cultures du monde, que l’association Villes des Musiques du Monde organise depuis 2008 dans des écoles primaires de Seine-St-Denis en partenariat avec l’Education Nationale.

440 écoliers, 18 classes primaires de CM1 et CM2, 9 écoles dans 8 villes de Seine-Saint-Denis: Aubervilliers, la Courneuve, Stains, Saint-Denis, Pierrefitte-sur-Seine, Epinay-sur-Seine, Villetaneuse, l’Ile Saint Denis embarquent pour un voyage musical qui s’amarre plusieurs mois dans l’enceinte de l’école, de janvier à mai.

Ancrés dans une diversité qui est leur quotidien, accompagnés par les talentueux membres de la Compagnie Rassegna, les Marmots s’approprient cette année les chants populaires de la Méditerranée: chants flamenco, arabo andalou, judéo-espagnol venus du Maghreb et d’Espagne mais aussi chansons de Turquie, de Grèce ou de Corse..., des mélodies entonnées en espagnol ou en turc, en arabe comme en ladino, des airs qui ont imprégné les mémoires des hommes et des femmes autour de cette mer, à la croisée de trois continents.

Par le biais de la musique, La Cité des Marmots offre une formidable ouverture sur l’histoire, la géographie, les traditions, les langues, les habitants ... à la découverte des cultures de la Méditerranée - de ce qui les différencie et de ce qui les lie -, permettant ainsi aux enseignants de prolonger le travail en classe et d’approfondir une culture humaniste.

La pratique musicale vivante ouverte sur le monde, l’éveil au spectacle constituent un apprentissage d’envergure unique, rigoureux et ludique, qui mènera les enfants de l’école vers la scène de l’Embarcadère à Aubervilliers, les 11 et 12 maiavec la Compagnie Rassegna, au sein du Grand Choeur des Marmots, pour deux concerts où sont conviés les familles, et plus largement le public.

Encadrés par une équipe pédagogique et artistique enthousiaste et impliquée, les Marmots deviennent passeurs d’aventures musicales, porteurs de tolérance et d’espoir.

Restitutions à l'Embarcadère d'Aubervilliers les 11 et 12 mai à 19h.

Tarif : 5 euros / Réservation au 01.48.36.34.02

Avec le soutien de la Région Ile-de-France, de l'Agence Nationale pour la Cohésion Sociale et l'Egalité des Chances, la ville d'Aubervilliers, la Fondation Audiens Générations, le ministère de l'Education Nationale, le Conservatoire à Rayonnement Régional d'Aubervilliers - La Courneuve et le Théâtre La Commune d'Aubervilliers. 

>> Cette année la Cie Rassegna développe un parcours artistique au sein de l'école Langevin à Aubervilliers dans le cadre de la Résidence Territoriale Artistique en établissement Scolaire de la DRAC Ile-de-France. 

 


MAI 2015 : LA CITÉ DES MARMOTS NEW ORLEANS

LA CITE DES MARMOTS 2015

en partenariat avec l'Education Nationale en Seine-Saint-Denis

400 écoliers de Seine-Saint-Denis portent la voix des sons d'ailleurs
800 enfants de Seine-Saint-Denis sensibilisés aux cultures du monde

PARCOURS MUSICAL ET ÉDUCATIF DE MARS À MAI
SPECTACLE NOLA BLACK SOUL LES 28, 29, 30 MAI

Entre deux éditions du festival Villes des Musiques du Monde,

Pas question de couper le fil !

Et ce sont les Marmots qui se font porteurs et passeurs d'aventures musicales uniques en s'appropriant les chants d'ailleurs, cette année ceux du territoire métissé de La Louisiane, en lien avec le thème de l'édition 2014 du festival Villes des Musiques du Monde. 400 écoliers de 16 classes primaires du CE2 au CM2 d'Aubervilliers, La Courneuve, Stains, Epinay-Sur-Seine, Pierrefitte-sur-Seine, Villetaneuse et Saint-Denis embarquent pour un voyage musical qui s'amarre plusieurs mois dans l'enceinte de leur école, de mars à mai.

La pratique musicale vivante, ouverte sur le monde, et l'éveil au spectacle vivant constituent un apprentissage inédit qui mènera les enfants de l'école vers la grande scène de l'Embarcadère à Aubervilliers, avec les musiciens du Nola Black Soul, lors de concerts donnés pour les écoliers de Seine-Saint-Denis les 28 et 29 mai, et de deux concerts conviant largement les publics le samedi 30 mai avec le Grand Choeur des Marmots.

Au final, ce sont 800 enfants de Seine-Saint-Denis qui seront sensibilisés pendant plusieurs mois ou le temps d'un spectacle à la richesse des multiples identités de la Louisiane et à la diversité culturelle, gage d'une ouverture sur le monde, à l’autre.

 

Cap sur la Louisiane avec le spectacle Nola Black Soul

Quête identitaire, diversité culturelle et ouverture sur le monde

Cette annéeLA CITÉ DES MARMOTS, en prolongement du dernier festivalmet le cap sur la Louisiane en s'appuyant sur le musicien Zaf Zapha et le metteur en scène Laurent Gachet, artistes complices de l'édition 2015, à travers le spectacle NOLA Black Soul.

Spectacle conté et chanté, NOLA Black Soul témoigne de la richesse des brassages culturels, aborde la quête d'identité et l'impérieuse nécessité d'inscrire nos parcours de vie dans une trajectoire humaine collective, soulignant le prodigieux et puissant moteur de construction pour l'avenir qu'est la mémoire.

A la suite d'un envoûtement lors d'un carnaval, il se retrouve affublé d'un impressionnant masque d'alligator dont il ne pourra pas se débarrasser avant d'aller au bout de son voyage identitaire à travers l'histoire de ses ancêtres. Il va devoir affronter ses peurs, ses doutes pour retrouver peu à peu sa mémoire... et son visage. Avec délicatesse et attention, Viktor nous fait découvrir son chemin initiatique à travers les aboiements des sections de cuivres des brass bands de Trémé, le vieux quartier noir de Nola, la place mythique de Congo-Square, la profondeur des chants Gospel, les clubs de jazz de Bourbon Street ou, plus à l'est, les halètements des accordéons et violons cajuns ou les tambours des " Black Indians "; et on suit avec délectation et en retenant son souffle les tribulations de ce personnage.

Un univers qui peut nous paraître lointain mais dont le metteur en scène, Laurent Gachet, s'ingénie avec adresse à relever les liens anciens avec la France et la puissance des métissages musicaux unissant dans une pulsation vitale, l'Afrique, la Caraïbe et le delta du Mississippi....

Avec : Zaf Zapha, voix lead, contrebasse, basse, washboard, percussions ; Philippe Anicaux : tuba, trombone, trompette, guimbarde, choeurs, claviers, percussions ; Kate Combault : voix lead, claviers, percussions ; Ludovic Leleu : claviers, guitare, banjo, choeurs, caisse claire, percussions

Ce spectacle, coproduit par Villes des Musiques du Monde, le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis, le Deux Pièces Cuisine, Tout's Métisse et Terres de France, lors de son festival en automne 2014, est inspiré du livre CD " Nola, voyage musical à la Nouvelle-Orléans " issu de la collection de disques pour enfants Tout's Métisse créée par le musicien et compositeur Zaf Zapha.

Cité, comme citoyenneté

Bien plus qu’un projet culturel, LA CITÉ DES MARMOTS est un projet citoyen.

 A travers leur CITE DES MARMOTSles enfants s'approprient des patrimoines, registres musicaux classiques ou traditionnels, et portent leurs voix aux débats, faisant fi des frontières. Ils intègrent un processus d'apprentissage vivant et une pratique qualifiante, de l'initiation musicale jusqu'à la scène, interprétant les chants dans la langue d'origine, cette année en français et en anglais. Plus précisément, ces apprentissages disciplinaires et ces compétences transversales leur apprennent à projeter la voix, à la modeler, développer la finesse auditive, appréhender des éléments du langage musical.

De plus, LA CITÉ DES MARMOTS offre une ouverture sur un pays, et sa culture, permettant aux enseignants de prolonger le travail en classe et d'approfondir l'apprentissage des valeurs d'appartenance à une culture commune et la reconnaissance des richesses culturelles présentes sur un territoire.

Les éditions antérieures de LA CITÉ DES MARMOTS ont montré que ce projet artistique est un bon outil pour les enseignants pour fédérer les élèves sur un projet commun, afin de développer une plus grande attention. Il permet de révéler des personnalités d'élèves en difficulté scolaire qui prennent confiance en eux grâce à cette pratique artistique dans lequel les Marmots sont acteurs.

 


 

17 MAI 2014 : LA CITÉ DES MARMOTS AVEC ANTONIO RIVAS

"Destination Colombie"

 

Après le répertoire de l’artiste malien Habib Koité (2008-2010), celui de l’artiste malgache Rajery (2011-2013), c’est au tour de l’artiste colombien Antonio Rivas d’être le Griot de cette nouvelle Cité des Marmots et de faire partager son répertoire aux 450 écoliers de Seine-Saint-Denis.

17 mai 2014 : La Cité des Marmots avec Antonio Rivas

C'est la scène de l'Embarcadère d'Aubervilliers qui se peuple de plus de 450 enfants. Issus de 16 classes d'établissements de sept villes du département : Aubervilliers, Stains, Saint-Denis, Villetaneuse, Pierrefitte, Epinay-sur-Seine, La Courneuve.

Ils font perdurer l'aventure musicale "Colombie, mon Amour" proposée à l'automne dernier par le festival Villes des Musiques du Monde et qui a largement suscité l'engouement des publics.

Cette fois, c'est le son du Vallenato qu'ils feront résonner, partageant sur scène le répertoire du maître accordéoniste Antonio Rivas et ce registre musical colombien par excellences nourri de multiples influences, espagnoles, africaines et  indiennes.

 

Echange culturel

Deux groupes d'enfants musiciens originaires des municipalités d’Agustin Codazzi et de Pueblo Bello font le voyage de la Colombie pour dresser un pont entre les cultures, les apprentissages et faire Cité commune avec le chœur d’écoliers ! Ces enfants ont été liés à une initiative du Ministère colombien qui cherche prévenir le recrutement armé des mineurs, en leur offrant des expériences culturelles et musicales comme alternative.

Ils se produiront aux côté du chœur des écoliers et à l’occasion de plusieurs rendez-vous !

Antonio Rivas, maître du Vallenato

La musique d’Antonio Rivas, nommée Vallenato qui signifie : « natif de la vallée » prend son origine sur la côte Atlantique de la Colombie dans la région de Valle de Upar. L’accordéon y a été amené par les Européens vers la dernière décade du 19ème siècle. Les descendants des Espagnols, des Indiens et des Noirs vivant dans cette région et d’autres vivant dans la province du Choco sur la côte Pacifique, l’ont ensuite utilisé. C’est là qu’est né Antonio Rivas qui explique que traditionnellement l’accordéon avait un peu le rôle du tambour du garde champêtre en Europe.

Partenaires

L'Education nationale, Plaine Commune, l'Ambassade de Colombie, la Région Ile-de-France, Aubervilliers, la mairie de Paris, l'ACSE et le Conservatoire à Rayonnement Régional d'Aubervilliers-la Courneuve et Geomuse et l'Institut Cervantes.

Villes et écoles partenaires du projet : Eugène Varlin et Paul Langevin d’Aubervilliers, école Louis Pasteur à Épinay-sur-Seine, école Joliot Curie de Pierrefitte-sur-Seine, école Jules Verne de Villetaneuse, école Victor Renelle de Stains, l’école Jean Vilar de Saint-Denis et de l’école Joliot Curie de La Courneuve et les espaces Riquet, Cambrai et Ourq (19ème).

Extrait du bal vallenato du 9 novembre 2013

Bal Vallenato du samedi 9 novembre à l'Embarcadère d'Aubervilliers avec Antonio Rivas, musicien habité par son accordéon diatonique et ambassadeur du Vallenato en France, genre majeur de la musique colombienne...
Avant-goût de LA CITE DES MARMOTS 2014, espace d'apprentissage et de représentation des chants d'ailleurs, les écoliers partageront le répertoire d'Antonio Rivas, à ses côtés sur scène.


 

31 MAI 2014 : LA CITÉ DES MARMOTS DU BAYOU

La Cité des Marmots du Bayou "En route pour Congo Square"

 Mise en scène Laurent Gachet

31 mai 2014 : La Cité des Marmots du BayouLa friche Kodak à Sevran accueille 250 nouveaux marmots, issus des écoles de Terres-de-France (6 classes issues des écoles de Sevran, Villetaneuse et Tremblay-en-France) et venus se glisser dans la peau et les voix "des Enfants du Bayou".

Le chœur des écoliers sera accompagné par le Nola Brass Band emmené par Zaf Zaphaet la soprano franco-américaine Kate Combault.  Il se dit même qu'un tonitruantBrass Band venu expressement de la Nouvelle Orléans serait de la partie...

Première halte sur la route de Congo Square, vaste programme de manifestations pour la saison 2014-2015, les Marmots du Bayou seront les premiers ambassadeurs de la rencontre de la Nouvelle Orléans et du 93, rêvée par le festival Villes des Musiques du Monde. 

Notre "griot" Zaf Zapha, bassiste, compositeur, arrangeur, en quête incessante de sons d'ailleurs est à l'origine, avec l'association Tout's Métisse, d'une collection de livres disques à destination du jeune public dont le prochain opus NOLA, dédié aux musiques de la Lousiane, sortira en avant-première à l'automne 2014 lors de la 15ème édition du festival. 

Partenaires

Terres de France, La Région Ile-de-France, Sevran, L'Education nationale, l'ACSE et Le Cercle Aldébaran.

Villes et écoles partenaires du projet : les écoles Victor Hugo et Lamartine de Sevran, l'école Anatole France de Tremblay-en-France et l'école Vert Galant 1 de Villepinte.

 


 

2012-2013 : LA CITE DES MARMOTS AVEC RAJERY

Voyage musical à Madagascar

2012-2013 : LA CITE DES MARMOTS AVEC RAJERY @Camille Millerand

15 classes, 320 enfants se sont immergés pendant plusieurs mois dans le répertoire de l'artiste virtuose malgache Rajery. Autour de sa musique et de son instrument emblématique, la valiha, Rajery a composé un voyage délicat et poétique au cœur des préoccupations quotidiennes et environnementales des paysans de l’île de Madagascar. Le chœur des écoliers accompagne l'artiste sur scène sur une dizaine de mélodies composée pour son dernier album Tantsaha, à l'occasion de deux représentations.



Villes des Musiques du Monde présente : La Cité des Marmots avec Rajery

Représentations

"Tous au spectacle" le 1er juin 2013 à 15h00 - Espace lumière d'Epinay-sur-Seine
Une représentation donnée dans l'enceinte de la salle de spectacle qui accueille la 1ère escale de la Cité des Marmots, conviant familles, amis et proches. Sur scène, le chœur des 300 écoliers aux côtés de l'artiste ouvrent le chant, suivi d'un concert de Rajery.
"Le grand chœur déferle au Millénaire" le 6 juin 2013 à 18h00 - Centre commercial le Millénaire d'Aubervilliers
Un second rebond joyeux et tonitruant crée la surprise au cœur de la vie de la cité, dans un détournement de l'enceinte d'un haut lieu de shopping et de sortie familiale.
Cette représentation du récital vient interpeller le passant, interrompu dans sa flânerie ou dans sa course par le chant des enfants.

Partenaires

L'Education nationale, les villes d'Aubervilliers et d'Epinay-sur-Seine, Plaine Commune, la Région Île-de-France, Fondation SNCF, Fondation SFR, le Conservatoire Régional d'Aubervilliers - La Courneuve, Plaine Commune Développement.
Villes et écoles partenaires du projet : Victor Hugo et Paul Langevin d’Aubervilliers, école Romain Rolland à Épinay-sur-Seine, école Anatole France de Pierrefitte-sur-Seine, école Jules Vallès de Villetaneuse, école Victor Renelle de Stains, l’école Balzac de Saint-Denis et de l’école Joliot Curie de La Courneuve.


 

2011-2012 : L'Île Rouge avec Rajery 

 

@Distillateur Graphik

Création Musicale et Urbaine à la Cité Jardin de Stains

Une fresque majestueuse en plein cœur de la ville populaire déploie effet visuel et création musicale questionnant le fléau dévastateur de Madagascar, en prise à une déforestation galopante. 300 enfants des écoles de Plaine Commune participent au projet pédagogique autour du répertoire de l'artiste malgache et se produisent dans le cadre du spectacle mis en scène par Laurent Gachet.

 

 

Représentation

Le 1er juin 2012 à 21h30 - Place Marcel Pointet à Stains

La Cité Jardin, entre nature et bâti, en est l’écrin idéal pour raconter l’Arbre de Vie, le combat de l’artiste musicien malgache Rajery, virtuose du valiha qui porte sa musique et son chant tel un manifeste, pour que cesse le ravage de son Île Verte, saignée de rouge par l’attrait du profit et de la rentabilité.

Partenaires

L'Education nationale dans le cadre d'un projet pédagogique d’octobre 2011 à juin 2012, auprès de 14 classes d’élèves de CM2, 300 élèves encadrés par sept musiciens intervenants spécialisés en pratique vocale.
Les Grandes Personnes, compagnie d'Arts de la rue et de Marionnettes géantes encadrent une classe de 5ème du Collège Rosa Luxemburg d'Aubervilliers dans la réalisation des éléments de décor du spectacle.
Le Club de danse Indans'Cité d'Aubervilliers avec un groupe de 14 danseuses de 10 à 20 ans pour la partie chorégraphique.
Villes partenaires du projet : Stains, Aubervilliers, Épinay-sur-Seine, Pierrefitte-sur-Seine, La Courneuve et Villetaneuse.
Autres partenaires institutionnels : la Région Ile-de-France, Plaine Commune, le Conservatoire de Pierrefitte-sur-Seine et d’Aubervilliers - La Courneuve
Partenaires scéniques : Silence!, CES - Ciné Echafaudages Services, Dushow

Quelques Chiffres

• 276 heures pour la préparation du chœur d’enfants
• 40 heures pour la fabrication des éléments de décor
• 28 heures pour la création des chorégraphies

2009 - 2010 : KIRINA, L'OPERA MANDINGUE

(c) Willy Vainqueur

 Quarante enfants d'Aubervilliers ont chanté en 2009 sur la scène de l'Acropolis à Nice. Ils ont rejoint le choeur composé de centaines d'enfants des Alpes-Maritimes pour interpréter l'opéra mandingue « Kirina ». Les écoliers d'Aubervilliers se sont entraînés trois mois durant en cours de musique pour apprendre leur texte en bambara.

C'est cette représentation qui a donné le coup d'envoi du grand projet "Kirina, l'Opéra Mandingue" avec l'artsite Habib Koité, qui verra le jour en Seine-Saint-Denis l'année prochaine et sera joué en juin 2010 dans le département, indique-t-on au festival Villes des musiques du monde, qui organise l'événement.
Ce projet se nomme Marmots & Griots et a accueilli 500 enfants de Seine-Saint-Denis et de Paris pour chanter en langue bambara, comme à Nice.